Vous êtes ?

Enjeux de l'après-mine

La région Alsace, par son contexte géologique, présente un passé minier important qui au-delà de sites historiques, laisse des séquelles.

De nombreux travaux de recherche et d'exploitation de substances minières, comme la potasse, l'antimoine, le plomb argentifère, l'or, l'uranium, le cuivre, le bitume, etc.  ont été réalisés. Ainsi, depuis la mise en place de la législation minière (1810), la région a été couverte par une centaine de titres miniers.

La géologie du sous-sol alsacien a été à différentes époques, favorable à l'exploitation de substances de mines, comme les gîtes d'argent au Moyen-Âge, le pétrole sous forme d'huile asphaltique à Pechelbron et plus récemment, la potasse dans le Haut-Rhin. Les actions réalisées sur ces deux dernières concessions sont décrites ci-après.

Depuis la modification du code minier en 1999, l'État est garant de la réparation des dommages causés par les exploitations orphelines et la fin de la validité d'un titre minier conduit au transfert à l'État de la surveillance et de la prévention des risques miniers comme ceux liés aux mouvements de terrains.

Les enjeux de l'après-mine portent sur la sécurité, la santé publique, la préservation des milieux et de la faune. Les différents événements résultant du passé minier peuvent concerner notamment des mouvements de terrains, des affaissements et des effondrements en milieu urbanisé ou des terrils et des digues à stériles, des sols pollués par des résidus miniers ou de traitement de minerai.

Retour en haut