Vous êtes ?

Matériaux

Du fait de sa configuration géologique variée, la région Alsace possède des réserves importantes en divers matériaux de carrières, matériaux qui ne présentent cependant pas de spécificités rares.

Les matériaux alluvionnaires

Les alluvions rhénanes

Le gisement alluvionnaire rhénan s'étend du Sud au Nord de l'Alsace sur une largeur moyenne de 20 km. L'épaisseur des alluvions constituées de sables et graviers, augmente de la bordure des Vosges vers le Rhin où elle atteint plus de 100 mètres entre Colmar et Sélestat. Le gisement est donc considérable, il contient de plus une nappe phréatique dont l'Alsace tire la majeure partie de ses besoins en eau potable.

Les matériaux extraits de ce gisement couvrent plus de 90 % des besoins alsaciens en granulats. Ces matériaux d'excellente qualité conviennent aussi bien pour la réalisation de béton hydraulique et de béton prêt à l'emploi que pour les travaux routiers.

Malgré l'étendue de ce gisement, l'accès à cette ressource devient cependant de plus en plus difficile devant les multiples contraintes qui pèsent sur la plaine d'Alsace, fortement urbanisée.

Les alluvions non rhénanes

L'épaisseur et l'extension de ces gisements situés à l'entrée des rivières vosgiennes dans la plaine, sont en relation avec l'importance de ces cours d'eau qui ont transporté divers matériaux issus de l'érosion des roches présentes dans les Vosges (grès, granite…).

Ces alluvions, lorsqu'elles sont interstratifiées dans les alluvions rhénanes, ce qui est plus fréquemment le cas dans le Haut-Rhin, ont été considérées comme faisant partie du gisement rhénan.

Les spécificités de ces alluvions vosgiennes sont des sables de couleur rose ou jaune dont l'usage convient pour les crépis de maçonnerie.

Les grès

Les grès occupent une part importante des Vosges du Nord et des zones plus localisées dans le Haut-Rhin.

En fonction de leur couleur et de leur granulométrie, ils sont utilisés comme pierres ornementales ainsi que comme blocs d'enrochement.

Les matériaux argileux

Divers dépôts argileux d'extension limitée d'âge secondaire ou tertiaire existent en Alsace.

Les lœss d'âge quaternaire sont quant à eux des matériaux fins argileux résultant de l'érosion sous l'action des vents, qui se sont accumulés dans les ondulations de terrain. On les trouve principalement dans le Nord et le Sud de l'Alsace.

Ces divers matériaux argileux ont des usages spécifiques dans la fabrication des tuiles, briques, céramiques ou poteries.

Les calcaires et marno-calcaires

Ils forment des gisements très localisés en Alsace Bossue, dans les collines sous vosgiennes ou dans le Sundgau.

Ces matériaux sont exploités pour des usages industriels comme la fabrication de la chaux ou de ciment. Des usages comme blocs d'enrochement existent également.

Les porphyres et granites

Bien que présents dans les Vosges, les granites sont actuellement peu exploités du fait du coût d'extraction et de leurs usages limités. D'autres roches dures comme les porphyres sont exploitées dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin sur un nombre très limité de sites.

Ces matériaux servent comme granulats pour matériaux concassés ou pour l'enrochement.

Les sables industriels

Dans le Nord de l'Alsace, des sables blancs à grain moyen à grossier d'âge tertiaire affleurent en larges surfaces.

Ils sont utilisés comme substances industrielles dans la fabrication de mortier, sables de fonderie, enduits, briques spéciales…

Les granulats

Les « granulats » sont des éléments minéraux destinés à la confection de mortiers, de bétons, d'enrobés, de couches de chaussées… Ils sont obtenus par traitement dans des installations de concassage, broyage, criblage et lavage des matériaux. Leur origine alluvionnaire, calcaire, éruptive, recyclage, confère aux granulats des caractéristiques différentes qui les destinent à des utilisations bien précises. Ils représentent la majeure partie des matériaux extraits en Alsace.

La consommation intérieure en granulats par habitant et par an de l'Alsace en 2011, est de l'ordre de 7,7 tonnes, chiffre supérieur à la moyenne nationale qui est de 6 tonnes.

La substitution des granulats par des matériaux recyclés

Le recours aux matériaux recyclés en vue de se substituer aux granulats naturels a pris véritablement son essor en Alsace dans les années 90, grâce à la mise en place dès cette époque d'un ensemble de plates-formes de recyclage couvrant les deux départements.

Cette substitution concerne principalement des déchets inertes issus du bâtiment et des travaux publics, et certains déchets industriels (laitiers, mâchefers d'incinération des ordures ménagères…).

La part des granulats recyclés dans la demande intérieure en granulats des deux départements est voisine de 10 %, ce qui est le double du taux national, car en Alsace la quasi totalité des matériaux de déconstruction est recyclée.

Retour en haut