Vous êtes ?

Fait marquant 2014

Contrairement à la crise récente traversée par la filière de volaille destinée à l'exportation dans l'ouest de la France, la filière de la volaille alsacienne, de taille certes beaucoup plus modeste, connaît actuellement un développement assez net.

Elevages et transformation
cliquez pour agrandir l'image Elevages et transformation

La demande d'autorisation d'exploiter du principal abattoir régional déposée en 2013 pour doubler son volume de production s'accompagne logiquement de la création de nouveaux élevages de volailles de chair.

L'année 2014 a ainsi été marquée par l'instruction de 5 nouvelles demandes d'autorisation d'exploiter pour des élevages de volailles de chair relevant de la directive IED (plus de 40.000 places) alors que jusqu'alors seuls 3 élevages relevaient de cette catégorie. Une dizaine de bâtiments soumis à simple déclaration (inférieurs à 30.000 poulets) ont également été construits.

Ces dossiers s'accompagnent de mesures innovantes en matières de gestion des risques.

Au rang de ces mesures figure par exemple la normalisation du fumier de volailles qui donne lieu à une meilleure caractérisation de la valeur fertilisante disponible et davantage de souplesse pour le choix des parcelles d'épandage (dispense de plan d'épandage permise par la normalisation). Le bénéfice environnemental concerne de meilleures possibilités de répartition entre les parcelles de la matière organique du fumier bénéfique à l'équilibre agronomique des sols, ainsi que de la valeur fertilisante, notamment pour le phosphore.

Une autre innovation concerne la mise en place par l'EARL KIENTZ à HOHATZENHEIM d'un système de lavage de l'air vicié extrait du bâtiment, pour répondre aux inquiétudes de nuisances olfactive soulevées au cours de l'enquête publique.

La prochaine adoption des conclusions sur les meilleures techniques disponibles pour les élevages IED servira de références techniques mises à jour pour les projets à venir et sera l'occasion de réexaminer le positionnement des élevages existants au regard des intérêts à préserver.

Retour en haut