Vous êtes ?

Chiffres-clés

Plus de la moitié des installations classées alsaciennes soumises à autorisation assurent une surveillance des eaux souterraines.

  • 200 sites prioritaires, dont les industriels soumis à auto-surveillances sont bancarisés et accessibles dans la base de données publique ADES.
  • Réduction de la surface de la nappe, dont les concentrations en chlorures (sels dus à l'exploitation des anciennes mines de potasse par la société Mines de Potasse d'Alsace) sont au-dessus du seuil de potabilité : de 90 km² en 1997, à environ 14 km² aujourd'hui.
Retour en haut