Vous êtes ?

Les déchets dangereux en Alsace

Une grande partie de la production de déchets dangereux provient des installations industrielles (relevant du régime des installations classées). Toutefois, d'autres secteurs sont à l'origine de la production de déchets dangereux, tels que le secteur du BTP, les petites entreprises et artisans, les ménages, le secteur agricole... Les DASRI (déchets d'activité de soin à risque infectieux) font également partie des déchets dangereux.
L'analyse portera sur la production de déchets dangereux des installations classées.

La production des déchets dangereux

L’analyse depuis 2008 de l’évolution de la production de déchets industriels dangereux déclarée par les établissements dans le cadre de la déclaration prévue pour les activités polluantes permet de mettre en évidence certaines tendances (le nombre d’établissements ayant déclaré leur production de déchets par année et retenu pour l’analyse étant sensiblement identique) : 81 % des déchets dangereux sont produits par des industriels haut-rhinois.
La production de déchets dangereux baisse de 2007 à 2012. Cette diminution peut s’expliquer par une baisse de l’activité économique des producteurs ou par la recherche de solutions de substitution.
L’année 2009 présente une forte diminution de la production de déchets dangereux. Puis, après une reprise en 2010, les tonnages déclarés en 2011 et 2012 sont similaires à 2009.

Les principaux secteurs d'activités générateurs de déchets dangereux sont l'industrie chimique, la métallurgie. Suivent les secteurs du traitement et de l’élimination des déchets et de la récupération des matériaux.

Les installations de traitement des déchets dangereux

Outre les installations internes de traitement de certaines industries, quatre principales installations sont autorisées pour le traitement des déchets dangereux. Il s'agit de la société TREDI, incinérateur de déchets dangereux de Strasbourg, la cimenterie Holcim à Altkirch, la plateforme de traitement physico-chimique de TREDI à Hombourg et SALBER recyclage situé à Sainte-Croix-aux-Mines. L'incinérateur de TREDI Strasbourg reçoit également des déchets d'activité de soin à risque infectieux.

Déchets dangereux traités par les installations alsaciennes en 2014

Dépt

Etablissement

Commune

Traitement

Tonnage 2014

67 TREDI Strasbourg Incinération 51 612
      Traitement physico-chimique 2 112
68 TREDI Hombourg Traitement physico-chimique 22 386
      Recyclage/récupération de matières inorganiques 11 728
68 Holcim Altkirch Co-incinération 4 534
      Utilisation comme combustible 6 445
68 SALBER Sainte-Croix -aux-Mines Récupération ou régénération de solvants 2 167

En 2014, les 3 premiers sites reçoivent également des déchets non dangereux.

Ces installations reçoivent en partie des déchets en provenance d'autres régions ou de pays limitrophes.

Répartition de la provenance des déchets dangereux traités en Alsace
Répartition de la provenance des déchets dangereux traités en Alsace

En 2014, ces installations ont traité 56 % de déchets en provenance d’Alsace, 29 % de déchets en provenance des régions limitrophes, 13 % de déchets en provenance de régions non limitrophes et près de  1 % de déchets en provenance de Belgique.
La répartition de la provenance des déchets est relativement stable, la part des déchets de l’étranger restant très faible. Les déchets extérieurs proviennent principalement de Franche-Comté, de Lorraine, d’Ile-de-France et de Haute-Normandie. La part de déchets en provenance de Lorraine a augmenté en 2014.

Quantités de déchets dangereux traités dans des installations en Alsace en provenance d'autres régions
Quantités de déchets dangereux traités dans des installations en Alsace en provenance d'autres régions
Retour en haut