Vous êtes ?

Principaux polluants atmosphériques :
sources et effets sanitaires 

Oxydes d'azote (NOX)

Définition et sources

Les NOX (monoxyde et dioxyde d'azote) proviennent de la combustion et de certains procédés industriels, dont la fabrication d'engrais.

Le transport en est  la source prépondérante.  Au plan national, la part des émissions imputables au secteur des transports atteint 60 % pour un peu plus de 20 % attribuables au secteurs industrie+énergie, 10 % à l'agriculture, 10 % au secteur résidentiel/tertiaire (source : CITEPA données 2011).

Effets sur la santé

Les oxydes d'azote sont des substances très toxiques. Leurs effets, particulièrement ceux du dioxyde d'azote, sont sensibles lors des périodes de pics de pollution.

Ils forment en outre des particules fines lors de réactions avec l'ammoniac dégagé par les activités agricoles. Ce sont aussi des précurseurs de la formation de l'ozone troposphérique.

Particules

Définition et sources

Les particules regroupent un ensemble de polluants solides ou liquides en suspension dans l'air.  Les particules sont distinguées suivant leur granulométrie :

  • "PM10" inférieure à 10 micromètres
  • "PM2,5" inférieure à 2,5 micromètres
  • "PM1" inférieure à 1 micromètres

Leurs origines sont très diverses : combustion, abrasion, mise en suspension... Le tableau ci-dessous en rend compte au plan national en proportion (%) des grands secteurs d'activité (source : CITEPA données 2011).

%
 

Industrie (hors construction) + énergie

Résidentiel tertiaire

Agriculture sylviculture

Transports
 

TSP (particules en suspension totales)
16
10
52
6
PM10
20
30
20
17
PM2,5
26 (*)
45
9
20
PM1
15 (*)
59
8
20

(*) incluant la construction

Ce tableau met en évidence la part prépondérante des transports et du secteur résidentiel/tertiaire cumulés dans les émissions des particules les plus fines.

Effets sur la santé

Les particules les plus fines sont les plus dangereuses car elles pénètrent profondément les voies respiratoires et peuvent, pour certaines, atteindre le système cardio vasculaire. Les effets sur la santé seront variables en fonction de la nature des particules et des substances absorbées sur celles-ci.

Composés Organiques Volatils Non Méthaniques (COVNM)

Définition et sources

Les COVNM sont des composés contenant au moins un atome de carbone associé à des atomes d'hydrogène, d'oxygène, d'azote, de soufre, d'halogènes, de phosphore, de silicium. Le méthane en est exclu.
Ils regroupent une très grande variété de substances. Les sources d'émissions en sont très variées : réactions chimiques, dégraissage, application de revêtements, expansion de mousses, fuites depuis des réservoirs et des lignes de transfert...
Les secteurs industrie+énergie représentent de l'ordre de 40 % des émissions nationales (source : CITEPA données 2011).

Effets sur la santé

Ce sont des précurseurs de l'ozone troposphérique.

Certains COV, tels le benzène, le butadiène, les solvants N-éthyl- et N-méthyl-pyrrolidone, le trichloréthylène... sont des substances cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR).

Les oxydes de soufre (SOX)

Définition et sources

Les oxydes de soufre et principalement le dioxyde de soufre proviennent à plus de 80 % des secteurs industrie+énergie (source : CITEPA données 2011). Parmi les polluants listés ce sont ceux dont l'émission a le plus diminué au cours des dernières décennies, principalement du fait des changements intervenus dans la nature des combustibles. Les progrès en terme d'efficacité énergétique ont également joué.

Effets sur la santé

Le dioxyde soufre est toxique par inhalation.

Les dioxines et furannes

Définition et sources

Les dioxines et furannes proviennent à plus de 80 % des secteurs industrie+énergie (source : CITEPA données 2011). La quantité annuelle émise au niveau national est aujourd'hui de l'ordre de 100 g/an exprimée en équivalent toxique "I-TEQ". Elle a considérablement diminué avec la mise en conformité des incinérateurs de déchets initiée il y a une vingtaine d'années et achevée en 2006 avec les usines d'incinération d'ordures ménagères.

Effets sur la santé

Le terme "dioxines et furannes" recouvre une famille de composés aromatiques polycycliques oxygénés et chlorés très persistants et bio-accumulables. La substance identifiée comme la plus toxique est la 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-para-dioxine ou "dioxine de Seveso". Les émissions sont pondérées en référence à la toxicité des divers composés rapportée à celle de la  2,3,7,8-TCDD.

La 2,3,7,8-TCDD est classée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) comme substance cancérogène pour l'homme.

La voie d'exposition la plus préoccupante est l'ingestion. C'est pourquoi, une attention particulière est portée aux retombées du polluant, à partir desquelles il peut intégrer la chaîne alimentaire et s'y concentrer.

Retour en haut