Vous êtes ?

Enjeux/Stratégie

La loi « risques » du 30 juillet 2003 a introduit une méthodologie d'évaluation des risques dans les études de dangers. Cette méthodologie s'appuie sur une approche probabiliste qui repose sur les mesures de maîtrise des risques (MMR) mises en œuvre par l'exploitant.

Ces MMR constituent généralement une chaîne instrumentée de sécurité composée d'un détecteur, d'un transmetteur et d'actionneur.

Parmi les travaux engagés, l'INERIS réalise, depuis plusieurs années, des essais sur les détecteurs de gaz qui peuvent constituer un élément essentiel de ces MMR.
Dans ce cadre, le BARPI et l'INERIS ont démontré la mise en cause des détecteurs de gaz toxique dans la survenue d'accidents industriels.

Les enseignements de ces travaux ont mis en évidence l'importance du choix des détecteurs appropriés en fonction d'un certain nombre de paramètres à prendre en compte (gaz et concentration à détecter, environnement (température, humidité), risque d'interférents, étalonnage, etc...). Pour assurer le niveau de confiance attribué aux détecteurs installés sur site, leurs performances garanties par le constructeur doivent être en adéquation avec les performances attendues (en termes de substances analysées, de plages de fonctionnement, de temps de réponse et de fiabilité) et le suivi réalisé en termes de maintenance et de tests.

Pour cette raison, a été lancée en 2014 une action nationale relative à la gestion des détecteurs de gaz toxiques au sein des établissements industriels. Cette action se poursuivra et sera élargie en 2015.

Retour en haut